Lorsque l’on prend conscience que c’est notre alimentation qui permet à notre corps et à notre cerveau de fonctionner, a-t-on réellement envie de leur donner volontairement de la nourriture toxique ? Une étude américaine récente (source : PANNA email news service) menée auprès d’enfants âgés de 2 à 4 ans (le groupe d’âge le plus à risque étant donné la proportion de nourriture ingérée par rapport à leur masse corporelle) révèle que les enfants nourris avec des aliments biologiques ont des concentrations de résidus de pesticides six fois moins élevées que ceux qui mangent des produits courants …. De quoi faire réfléchir !

sante-bioConnaissez-vous l’antibiorésistance ? Pour restreindre leur dissémination dans la viande et l’environnement, l’Europe a interdit l’usage d’antibiotiques destinés à stimuler la croissance du bétail. Un juge américain mène d’ailleurs une croisade pour forcer nos voisins du Sud à faire de même. Chez nous, c’est toujours permis ! Saviez-vous que 80 % des antibiotiques utilisés au Canada sont administrés aux animaux ? (source: Agence de la santé publique du Canada) En mangeant entre autres des produits exempts de pesticides, d’antibiotiques et d’hormones de croissance, vous épargnez à votre organisme l’ingestion de substances chimiques. En mangeant des viandes biologiques, vous diminuez donc les risques de développer un cancer ou toute autre maladie !

champ-de-bleConnaissez-vous les organismes génétiquement modifiés (OGM) ? Plusieurs produits alimentaires conventionnels (non biologiques) contiennent des OGM. Les principales cultures génétiquement modifiées sont (en ordre d’importance) le soya, le coton, le maïs et le canola/colza. Plus de 80 % des OGM sont destinés à l’alimentation des animaux d’élevage. Ainsi, les vaches, les porcs et les volailles destinées à une production alimentaire sont nourris de maïs ou de soya transgéniques. Saviez-vous que 80 % de tout le soya conventionnel cultivé dans le monde est génétiquement modifié? Malheureusement, l’étiquetage des OGM n’est pas encore obligatoire au Canada. S’il l’était, les consommateurs constateraient à quel point les OGM sont partout et l’industrie agroalimentaire en pâtirait certainement.

L’alimentation biologique demeure le moyen le plus sûr de se soustraire aux OGM et à la multitude de substances chimiques utilisées dans l’industrie agroalimentaire…

PAGE SUIVANTE → POUR LE RESPECT DE L'ENVIRONNEMENT