L’appellation « biologique » est certainement un signe de confiance mais ça prend le logo pour le certifier! La certification biologique garantit que tout produit vendu au Québec portant la mention « biologique » a été produit conformément aux normes de l’agriculture biologique qui figurent dans le document “Normes biologiques de référence du Québec”, édité par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV). Un produit certifié bio se distingue d’un produit courant par ses techniques de production, plus respectueuses de l’environnement et de la santé humaine. Par exemple, l’utilisation d’intrants de synthèse (pesticides et fertilisants) ou de semences génétiquement modifiées est interdite.  Le CARTV a accrédité six organismes certificateurs chargés d’attribuer les certifications aux producteurs québécois

Tous nos produits biologiques affichent le logo d’un de ces six organismes certifiant que nos producteurs ont obtenu leur accréditation biologique.

biocertification

Quelle est la différence entre un produit biologique et naturel ?

boeufnaturelLa principale différence entre un produit naturel et un produit biologique réside dans la réglementation.  Il existe bel et bien une réglementation pour les produits biologiques, mais ce n’est pas le cas pour les produits naturels.  Le terme « naturel »  sert à désigner un aliment qui est issu de méthodes d’élevage s’inspirant tantôt des méthodes de  l’agriculture industrielle, tantôt des méthodes de l’agriculture biologique. L’emprunt des méthodes appartient alors aux agriculteurs de produits naturels.

Précisons que la tarification des aliments naturels se situe entre la tarification des aliments industriels et biologiques.

porcnaturelChaque producteur qui appose l’appellation « naturel » sur ses produits comprend parfaitement les implications de cette étiquette. Alors, de son côté, le consommateur se doit d’être bien informé sur les conditions d’élevage afin de s’assurer que ces dernières correspondent bien à ses valeurs. L’agriculture naturelle est un choix sensé pour le consommateur qui souhaite consommer des viandes dont les  animaux ont été élevés en liberté ou  qui ont été nourris aux grains végétaux et ou qui ont reçu des antibiotiques à titre curatif seulement. Par contre, il se peut que les fourrages proviennent de champs fertilisés aux engrais chimiques ou traités aux pesticides ou encore que l’animal ait reçu des hormones de croissance.

Comment savoir si ma viande est réellement naturelle ?

Assurez-vous que votre emballage contient une mention spéciale. Sans antibiotiques et sans hormones de croissance ou nourri au grain végétal. Sans cette information, comment savoir si votre produit est réellement “naturel” ? Si un produit est exempts d’antibiotiques, le producteur a tout intérêt à l’inscrire sur son emballage…

Étant donné que la production naturelle n’est assujettie à aucun cahier de charges officiel, ce sont les producteurs qui établissent eux-mêmes leurs « normes » de production. Nous avons donc sélectionné pour vous des producteurs d’expérience, qui ont fait leurs preuves dans le domaine de l’alimentation naturelle.

Chez Mon Épicier Bio, vous avez la possibilité de consulter les cahiers de charges respectifs de nos producteurs. Pour chacun de nos produits, vous les retrouverez sous l’onglet nos viandes.  La transparence est primordiale chez nous ! Tous nos emballages de produits naturels vous indiquent si le produit est sans antibiotiques et sans hormones de croissance ou nourri au grain végétal ou bien-être animal assuré.

Les viandes de gibiers constituent d’excellents choix santé !

De façon générale, la viande de gibier du Québec est pauvre en lipides et riche en protéines. Une portion de 75 g fournit de 1 g à 3 g de lipides, selon le type de gibier. À titre de comparaison, une même portion de poulet contient de 3 g à 7 g. Pour le boeuf, la quantité de lipides varie de 3 g à 11 g pour les parties maigres.

Vous pouvez consulter un tableau comparatif de la composition moyenne et approximative de quelques viandes crues pour 100 g  (www.harmoniesante.com)

Des chercheurs ont aussi observé que l’incidence de cancers colorectaux augmentait avec une consommation de viandes riches en gras (saucisses, viscères, viandes froides) et diminuait avec une consommation de viandes rouges maigres.

Ainsi, la faible teneur en lipides totaux et en gras saturés de la viande de gibier serait un atout pour la santé, particulièrement lorsqu’elle remplace d’autres viandes plus riches en gras dans l’alimentation.

Une question de quantité selon La Société canadienne du cancer !

La Société canadienne du cancer recommande de consommer 3 repas de 85 grammes de viande rouge par semaine. On privilégiera les viandes les moins grasses surtout en cas d’excédent de poids ou d’augmentation du cholestérol et des triglycérides. Les viandes de gibiers constituent d’excellents choix si vous recherchez des viandes moins grasses et de bonnes sources de protéines !

cholesterolUne revue récente de plus de 50 recherches a permis de conclure que la viande rouge maigre, dépourvue de son gras visible, n’augmente pas le cholestérol total ni le « mauvais » cholestérol quand elle est consommée dans le cadre d’une diète faible en gras saturés. Ces résultats confirment que la consommation modérée de viande rouge maigre (comme le gibier) peut faire partie d’une alimentation saine. La viande rouge contient des composés qui protégeraient contre le cancer. En effet, des études ont montré que des concentrations sanguines accrues de zinc et de sélénium réduisent l’incidence de certains cancers. Ces deux minéraux sont présents en grande quantité dans la viande rouge, notamment dans la viande de gibier.

La viande de cerf rouge est 5 fois moins grasse que la viande de bœuf. On encourage d’ailleurs sa consommation dans plusieurs régimes amaigrissants puisqu’elle constitue une bonne source de protéines et qu’elle contient peu de calories. Son apport en fer et en vitamine B contribue également à faire de la viande de cerf rouge une venaison santé prisée des nutritionnistes.

bison2Parmi les « nouvelles » viandes de plus en plus convoitées, on trouve la viande de bison qui contient moins de calories, moins de cholestérol et jusqu’à 75 % moins de gras que les viandes rouges traditionnelles. En effet, la viande de bison est une chair très maigre. Faible en gras et en calories, ce gibier fournit une bonne source de fer ainsi qu’un apport considérable en vitamine B12. Pour ces raisons, la viande de bison est très appréciée des nutritionnistes. Autre fait intéressant, la viande de bison est non allergène.